Echographie de datation : première rencontre avec bibou

échographie de datation 6 semaines maternité grossesse premier trimestre blog maricouchetoila

Un peu de douceur, avant de vous parler d’un sujet moins rigolo auquel j’ai dû être confronté, dès les premières semaines de grossesse. Mais avant cela, parlons de l’échographie de datation, réalisée à partir de la 6ème semaine de grossesse.

échographie de datation 6 semaines grossesse toxoplasmose maternité premier trimestre blog maricouchetoila

Dans mon dernier article, sur notre nouvelle vie à 3, avant de vous parler de l’annonce à Mister G., j’en étais restée à mon échange avec la secrétaire du labo qui m’avait donné mon taux d’hCG (hormone de grossesse). Il était de 57000. D’après ce tableau d’interprétation, et le retour de la secrétaire médicale, j’étais donc à 5 semaines de grossesse (SG), donc 7 semaines d’aménorrhée (SA). J’ai rapidement pris rendez-vous pour la semaine suivante, afin de réaliser mon échographie de datation…

Avant les résultats, l'échographie de datation

Cette échographie ne fait pas partie des trois échographies préconisées pendant la grossesse. Donc si vous ne la faites pas, ce n’est pas bien grave ! Néanmoins, de nombreux professionnels de santé la recommande dans le parcours de la future maman. Elle est effectuée à au moins 6 semaines de grossesse. Avant cela, il n’y a pas encore grand chose de détectable à l’échographie.

J’ai donc pris rendez-vous, dernière semaine d’août, dans un centre d’imagerie à Issy-les-Moulineaux. Par chance, Mister G. s’est organisé pour m’accompagner, et je ne regrette vraiment pas sa présence… On souhaitait vraiment tout vivre à deux, que le papa soit impliqué dès le départ pour partager mes émotions.

Le moment venu, je me sens confiante et forte. Le sentiment profond que j’avais eu, lorsque la biologiste m’a annoncée ma grossesse, comme quoi tout irait bien jusqu’au bout, était bien présent avec moi, en salle d’attente.

Une fois allongée dans la salle où recevait l’échographiste, avec le gel froid sur mon ventre, ce fut une autre histoire. J’ai eu une mini crise de panique intérieure, des questions en tête qui commençaient toujours par “Et si ?”, et puis de grosses plaques rouges (que je n’avais jamais eues dans ma vie) sont apparues sur mon cou et ma poitrine. Fallait se rendre à l’évidence, j’avais peur… 

Le moment fatidique où l'embryon apparaît

La première chose que l’on voit c’est une énorme poche noire (pas très rassurant), qui est en fait la vessie pleine ! Pour cette échographie (pas pour les autres !), on vous demandera certainement de boire entre 0,5L et 1L, une heure avant le rendez-vous. Du coup, j’ai voulu faire la ouf, boire 1 litre d’eau sans aller faire pipi pendant deux heures en tout… SUPPLICE ! Mais comme l’embryon et l’utérus sont minuscules, la vessie pleine permet de pousser tout ça et rend plus visible le haricot (bon j’avoue, je ne suis pas allée chercher plus loin que ça pour les explications).

Finalement, une image apparaît sur l’écran, je comprends vite que bibou est là ! Je peux dire adieu à mes vilaines plaques rouges, et me mets à pleurer comme une madeleine. De soulagement mais aussi de bonheur. Si on a déjà toutes pensé à devenir mère, lorsque cela commence à devenir concret, on se sent à la fois toute bouleversée et vulnérable, mais aussi heureuse et sereine. 

Mais toutes mes craintes ne sont pas encore dissipées… L’échographiste se concentre et ne dit mot pendant de longues secondes qui paraissent interminables. J’avais lu que l’exercice n’est jamais simple pour eux, et qu’ils doivent faire pas mal de vérifications avant d’échanger avec les futurs parents. Donc pas d’inquiétudes les premières minutes, soyez patient(e)s et laissez l’échographiste faire ce qu’il a à faire !

Finalement, elle exclut et confirme plusieurs choses :

1) Ce n’est pas un oeuf clair, l’embryon est bien là.

2) C’est une grosse intra-utérine (bibou est bien dans l’utérus).

3) Le coeur bat bien ! (très rapide, 167 battements/minute de mémoire, mais c’est tout à fait normal).

 

OUF !

échographie de datation 6 semaines de grossesse expérience témoignage blog maternité maricouchetoila echo echo
Echographie de datation 6 semaines - Mari, couche-toi là !

Cette échographie de datation à 6 semaines de grossesse a été très utile, voire indispensable, pour moi. Elle m’a permis de me sentir bien jusqu’à la prochaine échographie et d’exclure pas mal de choses qu’il aurait été possible d’apprendre plus tard, dans un stade plus avancé de la grossesse. C’est donc un conseil que je peux donner aux futurs mamans, de faire cette échographie rassurante, qui de toute façon est souvent prescrite automatiquement.

Bien évidemment, cela ne veut pas dire que tout ira bien ou mal par la suite. Personnellement, cela m’a juste aidé à être apaisé, et être plus confiante… Mais chacune doit vraiment vivre sa grossesse comme elle le sent ! Vous allez d’ailleurs, comme moi, avoir des milliers de conseils bienveillants, ou même des remarques un peu déplacées. FAITES ABSTRACTION quand c’est trop pour vous !

Pour Mister G. cela a été un moment intense également. Les hommes ont généralement besoin de plus de concret pour pouvoir réaliser les choses. Entendre le coeur battre, entendre un médecin parler de votre mini vous… Tout cela procure aussi beaucoup d’émotions au futur papa !

bien choisir sa maternité maricouchetoila blog grossesse
Petit babybump à 15SA sur la plage de l'Anse Noire en Martinique - 14/10/2018 Mari, couche-toi là !

Si j’avais peur pendant ma toute première échographie obstétricale, c’est parce que j’avais lu beaucoup trop de choses. J’avais aussi eu beaucoup trop d’avis de copines, qui avaient une copine qui a découvert ci ou ça sur son bébé. Bref, des récits plus malheureux les uns que les autres qui inquiètent toujours beaucoup trop les mamans. 

Oui, c’est vrai que des choses tristes arrivent, surtout au premier trimestre. Mais il faut aussi se faire confiance, car de magnifiques choses arrivent également ! Et apporter du stress supplémentaire, quand on a encore aucune raison de s’inquiéter, est-ce vraiment nécessaire ? Méditation, attitude positive, et discussion avec le papa ou la personne dont on est la plus proche… Voilà comment atténuer nos (nombreuses) angoisses du premier trimestre !

D’ailleurs, pour me rassurer, j’ai tendance à reprendre la phrase de Laurence Pernoud, dans la bible pour la future maman : “J’attends un enfant“. Elle dit que dans 90% des cas, la grossesse se termine bien. Et finalement, c’est tout ce dont on a besoin comme témoignage, non ?

Le point de vue de Mister G.

En tant que papa, ça a été une véritable libération pour moi quand j'ai entendu battre le coeur de mon bébé, lors de l'échographie de datation (dès la 6ème semaine de grossesse). Tout est devenu plus concret, justement grâce à ce coeur qui bat. Si la maman ressent beaucoup de choses dès le début, le papa beaucoup moins. Je conseille à tous les papas d'assister à ce moment, pour être impliqué plus tôt dans la grossesse !
mister g avis du papa échographie datation
Mister G.
Le futur papa

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.