Just married : mes préparatifs du jour-j (Part 2)

préparatifs du jour-j mariage maricouchetoila témoignage cécile bellu photography

8h30.

Vendredi 22 juin.

Aujourd’hui, c’est le grand jour et il est accompagné d’un magnifique soleil. Mister G. rayonne de bonheur, tout comme moi il attendait ce jour avec impatience. Nous avons fait une longue nuit réparatrice, au calme à la campagne dans notre chambre d’hôtes, non loin de notre lieu de mariage.Nous avons un peu de temps devant nous, alors on ne s’agite pas dans tous les sens, mais on essaye plutôt d’être organisés et de profiter de chaque instant. On nous a tellement dit que ça passait vite, qu’on veut vraiment vivre chaque minute pleinement.

Je me lave les cheveux, car la coiffure du jour nécessite qu’ils soient propres (sans compter qu’avec le chignon de la mairie, mes cheveux étaient bien crêpés et laqués, c’était affreux à démêler). On profite un peu de la terrasse avant d’aller prendre un petit déjeuner de compète, préparé avec amour par notre hôte.

Moi, devant mon petit déjeuner de mariée

Yaourt maison, viennoiserie, fruits, gaufres, pains, confitures, sirop d’érable, pâte à tartiner… Je me blinde le ventre, sachant pertinemment que je n’aurai ni l’envie ni le temps de déjeuner aujourd’hui. Après des discussions animées et très agréables, on retourne dans nos chambres respectives (mon frère et Mademoiselle B. étant aussi de la partie), en oubliant presque qu’aujourd’hui je me marie.

9h37.

Départ pour le Château de Reilly, Mister G. et moi sommes toujours très détendus. On est particulièrement heureux, il faut bien le dire. On répète en boucle à quel point le temps est magnifique et que, comme ça, il ne fera pas trop chaud pour nos invités. Qu’une journée inoubliable nous attend, et qu’on doit en profiter au maximum. Je relis mes voeux, que j’ai écrit seulement hier soir, dans la voiture, ils me plaisent toujours autant. Ouf !

Après trente minutes de route, nous arrivons sur les lieux où j’aperçois Laura, d’Oz’Home la fleuriste, déjà en pleine installation de la cérémonie laïque, dans le parc. Elle déroule une immense guirlande de fleurs à disposer sur le saule pleureur, composée d’eucalyptus, de dahlias, de roses anglaises, de pivoines et d’herbe de pampa. Tout comme je l’avais demandé.

préparatifs de mariage maricouchetoila déco fleurs ozhome eucalyptus composition pivoines roses dahlias
Création par Oz'Home

Je marche en direction du Château pour vérifier la décoration florale de la salle. Émerveillement le plus total, c’est encore plus beau que ce que j’avais pu imaginer. Les invités proches commencent à arriver pour nous donner un coup de main sur les dernières installations : bancs pour la cérémonie et bar à eaux/jus. Le reste a été fait le mercredi matin, je n’ai donc plus qu’à rejoindre la chambre des mariés pour mes préparatifs.

11h38.

Les fenêtres sont grandes ouvertes. Je suis seule pour le moment et profite du calme avant la tempête. Je regroupe les affaires dont je vais avoir besoin aujourd’hui et pose délicatement ma robe sur le lit. L’autre option était de l’accrocher à la fenêtre mais la créatrice m’avait bien recommandé de ne pas la mettre en plein soleil.

J’enfile mon peignoir “Bride” avant d’accueillir Elodie, ma MUA. Elle arrive plus de 5 heures avant le début de la cérémonie, car elle doit maquiller mes quatre demoiselles d’honneur, avant moi. L’ambiance est très détendue, voire silencieuse. Je pense qu’à ce moment-là, c’est ce qui convient à tout le monde.

Mademoiselle S. est en plein make-up pendant que je charge Mademoiselle M. d’aller rédiger mes voeux sur papier. Bah oui, tant qu’à faire, je les avais seulement écrits sur mon portable…

préparatifs mariage mademoiselle m mariage blog maricouchetoila bouquet mariée robe demoiselle d'honneur
Mademoiselle M.

Cécile (la photographe) et Selim (le vidéaste) font quelques prises avant de filer au Golf, où Mister G. se prépare, accompagné de ses témoins. A force, je ne me rends même plus compte que je suis filmée et photographiée. Tellement de choses inhabituelles se passent autour de moi, que je n’y fais même plus attention. Pourtant, je me sens à ma place et détendue. Même ma MUA me le fait savoir : “je n’ai jamais vu une future mariée aussi cool et pas stressée que toi”. C’est vrai ça, je ne le suis pas du tout. D’ailleurs, je me demande encore aujourd’hui comment c’est possible. En temps normal, je suis anxieuse à tel point qu’il me faut une gouttière pour dormir, autrement je finis toujours par grincer des dents la nuit (si, j’ai trouvé cette anecdote pertinente pour vous parler de ma nature anxieuse).

Mademoiselle S. est partie se changer, Mademoiselle M. termine de recopier mes voeux et Mademoiselle C. se repose dans sa chambre (la fatigue du voyage depuis Dubaï se faisant sentir). Il n’y a plus que nous trois : ma MUA qui maquille Mademoiselle B. et moi.

Comme le calme est revenu et que je n’ai rien de précis à faire, je décide de m’allonger sur le lit pour faire une mini sieste, jusqu’à l’arrivée de ma coiffeuse.

13h30.

Stéphanie, ma coiffeuse, s’installe. Elle prépare mes cheveux et les boucle avant de les laisser refroidir pendant mon maquillage. Nous avons déjà fait cinq essais ensemble, et finalement, aucun ne me convenait vraiment. Du coup, je ne sais pas trop à quoi m’attendre, j’y vais à tâtons, mais j’ai confiance en elle et je sais d’avance que le résultat me plaira.

Evidemment, j’ai un énorme bouton sur le menton que j’ai décidé d’éclater hier soir et de nouveau ce matin. Résultat, il est rouge et on ne peut pas le louper. Pourtant là encore, je m’en fiche complètement. Comme si, rien ne pouvait ternir cette journée (et surtout pas un malheureux bouton). De toute façon, Elodie saura parfaitement le camoufler quelques minutes plus tard.

Cécile et Selim sont de retour pour mes préparatifs. Mes demoiselles d’honneur sont toutes là, déjà en tenue. C’est en fait à ce moment-là qu’on se rend compte que les robes vont très bien les unes avec les autres. Oui, parce qu’elles viennent de 4 adresses différentes, il faut le dire. Namshi, Lulu’s, His and her fashion et Amazon. C’était un pari que nous avons pris de ne pas les prendre identiques et de la même collection. Et finalement, le résultat est sublime.

J’observe longuement mes demoiselles d’honneur, je les trouve tellement belles. Et je sais que ce n’est pas uniquement le coup de l’émotion. Entre leur make-up de folie, leurs sourires bienveillants, et leurs robes de princesses… Je crois ne les avoir jamais vues aussi resplendissantes qu’aujourd’hui. Et cerise sur le gâteau, ma coiffeuse propose gentiment de les coiffer, for free, autant vous dire qu’elles ne se sont pas faites prier !

Du coup, on décide d’un commun accord que, tout comme moi, elles ne se montrent pas avant le début de la cérémonie. Autant garder la surprise jusqu’à l’entrée du cortège, dont elles font partie. A ce moment-là ça m’arrange, car je me sens bien surtout parce qu’elles sont là, avec moi jusqu’au bout.

Premier petit soucis : je n’ai aucune nouvelle du DJ, et le vidéaste a besoin de se coordonner avec lui. Il devait arriver il y a déjà une demi heure. Je l’appelle, il me dit qu’il a eu un soucis et qu’il arrivera dans 1h40 (GREAT!). Décidément, il n’a pas été une fois à l’heure : ni à nos trois rendez-vous avant le mariage, ni même aujourd’hui, au big day. J’essaye de penser à autre chose, parce que je déteste les gens en retard. Et encore plus quand on les paye si chers. Faut bien le dire. Même mon vidéaste est outré et ne comprend pas comment c’est possible.

préparatifs mariage prestataires en retard maricouchetoila blog mariage
Quand ton prestataire te dit qu'il est en retard, sans pression

15h57.

Ma coiffeuse panique un peu, mais comparé à d’habitude, elle ne le montre absolument pas. On a dû prendre un peu de retard avec le maquillage car on devait commencer la coiffure à 15h30 (m’enfin, vu le make-up qu’on a, ça valait largement le coup). Sauf qu’à présent, il lui reste à peine trois quarts d’heure pour exprimer son talent !

Pas mal de monde commence à entrer et à sortir de la chambre. Même si sur le moment ça ne me gêne pas plus que ça, avec le recul je me dis que voir les gens plus excités que moi entrer et sortir de ma chambre, et me sauter dessus, cela crée une atmosphère plus agitée, pas forcément en adéquation avec le début de mes préparatifs de mariage.

16h53.

Je sais qu’on aura quelques minutes de retard sur la cérémonie, là encore, pas de quoi paniquer. Je n’ai pas le droit de regarder par la fenêtre, pour ne pas découvrir mon mari avant d’arriver à la cérémonie laïque. Ma coiffeuse peaufine, elle a l’air ravi du résultat tout comme mes demoiselles d’honneur.

Je m’approche du lit pour ouvrir la housse de ma robe de mariée, un peu trop vite puisque Cécile et Selim me demandent de recommencer en prenant mon temps. En quelques secondes, j’ai enfilé ma robe et suis rejointe par mes demoiselles d’honneur devant la fenêtre, pour quelques prises par la photographe et le vidéaste.

préparatifs de mariage maricouchetoila blog robe de mariée bride

17h03.

Nous descendons au rez-de-chaussée du Château pour retrouver mon père et nos chauffeurs. La voiture de mon cousin récupère mes quatre demoiselles d’honneur, et ce sera mon meilleur ami qui me conduira, accompagné de mon père.

C’est d’ailleurs ce dernier qui me découvre en premier, il sourit et me dit que je suis magnifique. Il me parle à voix basse, comme si tout ça était un peu trop pour lui, et qu’il avait besoin de retrouver sa fille avant de faire la passation ultime.

préparatifs de mariage maricouchetoila robe de mariée cécile bellu photography
Cécile Bellu Photography

17h07.

Les voitures démarrent et se suivent. Nous avons qu’une centaine de mètres à faire pour rejoindre les invités, mais pourtant nous prenons les voitures pour que tout le monde nous découvre au dernier moment. La seule chose qui me vient à l’esprit c’est : “On va abîmer la pelouse en roulant en voiture dans le parc ! Est-ce qu’Angelina est d’accord ?”. Et à ce même instant, je la vois qui me sourit, en me faisant un petit geste de la main. Visiblement, elle a été prévenue et elle est d’accord. Je ne suis pas stressée, c’est simplement d’être le centre de l’attention comme ça, et de savoir que je suis autant attendue par tout ce monde, c’est plutôt que ça ne me met pas très à l’aise…

Mon meilleur ami klaxonne pour annoncer l’arrivée (pas du tout cliché, hein). Le cortège est déjà en place, mon père et moi le refermons. La musique se lance (pas la bonne, pour le coup, mais ce sera que le début, ou presque, des mini cata avec ce DJ). Je fais signe que ce n’est pas la bonne, il doit penser que je lui dis autre chose car rien ne change. Il me fait simplement un pouce, m’annonçant que tout va bien. Ca m’énerve, j’avais pourtant rédigé un PDF clair et précis… Je me dis qu’il n’est vraiment pas sérieux. Je me dis aussi que ces précieuses minutes me sont un peu volées, car je ne pense plus qu’à ça.

Je reprends rapidement mes esprits et relativise, visiblement je suis la seule à le remarquer. Seulement, au lieu d’une ambiance calme, avec une musique acoustique, nous avons une version électro (WTF?), avec les invités debout qui applaudissent. Tout le monde sourit, sauf moi. Bon ok, finalement c’est pas bien grave. Je regarde mon père, il est heureux. On fait un selfie, et c’est parti.

préparatifs de mariage maricouchetoila robe de mariée selfie papa

17h11.

Entrée en scène. (Suite dans le prochain article).

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.