Just married : vin d’honneur et soirée de mariage (Part 4)

just married vin d'honneur garçons d'honneur inspiration mariage blog maricouchetoila cécile bellu photography

J’ai réussi tant bien que mal à faire disparaître (ou presque) la grosse tache de fond de teint, apparue seulement après dix minutes de cérémonie laïque. J’ai frotté avec un peu de démaquillant en gel, ayant vite compris que l’eau claire ne suffirait pas. Je profite de ce moment calme où je me retrouve seule, comme pour me rassurer. Tout s’est plutôt bien passé jusqu’ici, je me dis que maintenant tout roulera comme sur des roulettes. Ce sentiment ne durera pas longtemps.

18h24. S'énerver en 2 secondes

 Je redescends et retrouve Mister G. qui me dit que finalement la navette pour nos invités n’est pas venue. “Comment ça, pas venue ?“. Bah, le chauffeur s’est désisté au dernier moment. Ah c’est comme ça ! Il me dit qu’il a demandé à mes demoiselles d’honneur de ne rien me révéler avant la fin de la cérémonie laïque, car ça allait sans doute m’énerver. Bien vu !

imprévus le jour du mariage blog maricouchetoila
La navette n'est pas venue ?

Là, vous allez me demander comment les invités ont fait pour venir de leur hébergement jusqu’au Château. Logique, c’est ce que je demande aussi à Mister G. qui me répond qu’ils se sont débrouillés et sont venus avec leurs voitures. Ok cool. Non parce que notre première problématique c’était quand même que les invités puissent boire et ne pas conduire. Je sens le rouge me monter aux joues… Comment on peut ne pas être pro comme ça !

Je râle auprès de mes demoiselles d’honneur et tente de penser à autre chose et à profiter du moment. Cela ne va pas durer longtemps puisqu’Angelina, la responsable du lieu (et un peu ma marraine la fée), me demande à quelle heure est censé arriver le photobooth. Je regarde l’heure, et sans aucune réaction précise je lui réponds : “il y a une demi-heure.” Décidément, ils se sont passés le mot. Il arrivera à 20 heures, ce qui au final était vraiment mieux car les invités en ont profité plutôt entre le plat et la soirée dansante. Le photobooth miroir est donc reparti vers 2h, une fois les 400 photos imprimées.

18h30. Début du vin d'honneur

Heureusement, c’est l’heure du vin d’honneur. Boire et manger, pour calmer les esprits. Ou le mien en tout cas. On nous demande de nous approcher du buffet qui se trouve sur le parvis du Château, pour annoncer l’ouverture du vin d’honneur. L’endroit est tellement beau, décidément je crois que je ne m’y ferai jamais. Le soleil est au rendez-vous et Mister G. a déjà ses lunettes de soleil sur le nez.

Je prends le temps d’observer les invités et constate fièrement que la plupart ont joué le jeu sur le dress-code : en couleurs pastels. Un peu moins les garçons, qui généralement ont une cravate ou un noeud papillon plus foncés. Peu importe, ils sont beaux et ont l’air heureux d’être là. Si même la tâche sur ma robe de mariée à plus de 2000€ ne m’angoisse pas plus que ça, sachant que nous n’avions pas encore fait les photos de couple, le dress-code encore moins !

Cécile Bellu Photography

J’en profite pour discuter avec les invités en faisant un peu le tour des petits groupes formés naturellement, grignote deux ou trois pièces du cocktail et reste au jus d’oranges. Je n’aime pas l’alcool, mais alors les bulles c’est pire que tout ! 

Nous faisons quelques photos de groupe avec nos proches. Si au départ on était plutôt partis sur trois photos indispensables (pour éviter d’avoir des listes à rallonge et attendre des plombes les invités), au final ce sont plusieurs personnes qui se greffaient à nous petit à petit, ou que nous invitons.

just married session photos mariage blog vin d'honneur
Quand tu commences à fatiguer de faire trop de photos

Je me rends compte que l’atmosphère, pendant le vin d’honneur, est très calme, si ce n’est coincée. Je me demande ce qui peut bien créer cette ambiance, avant de remarquer qu’on entend absolument pas la musique. C’est quand même fou, c’est le strict minimum ! Je vais donc voir le DJ qui, souriant et poliment, me dit “pas de problème“, avant d’augmenter un peu. J’entends quand même deux trois musiques indispensables que j’avais demandées. Nina Simone : Baltimore. Craig David : 7 days pour ma belle-soeur. Buena Vista Social Club : Chan Chan. Sade : Jezebel…

Le vin d’honneur ayant débuté depuis un moment déjà, je me dis que j’ai certainement un peu de retard sur le programme. J’étais censée faire le jeu des rubans, à 18h15. Bon, pas grave, on ne contrôle pas tout. On part en séance couple pendant le vin d’honneur, avec Cécile et Selim.

18h47. Séance couple photos

On retourne dans la chambre et on reprend notre métier de stars. La séance à la Mairie nous a plus ou moins habituée, on est désormais plus détendus devant les objectifs. On discute tout le long, on parle de ce satané chauffeur, du fait qu’on est beaux, de l’émotions de nos discours respectifs, de notre rituel symbolique…

just married vin d'honneur chateau de reilly maricouchetoila mariage blog cécile bellu photography session couple
just married vin d'honneur chateau de reilly maricouchetoila mariage blog cécile bellu photography session couple en extérieur
Cécile Bellu Photography

19h08. Le jeu des rubans (jeté du bouquet)

On redescend rejoindre nos invités, et on enchaîne avec le jeu des rubans. Je pense que je suis une justicière dans l’âme, car je ne concevais pas de faire un jeté de bouquet, où seule la plus téméraire et la mieux placée peut attraper le Saint Graal. Du coup, j’ai préféré le jeu des rubans, au jeté du bouquet de mariée. 

Il consiste à accrocher des rubans de couleurs différentes au bouquet, et de l’autre côté du bouquet, en cercle, se trouvent toutes les célibataires qui tiennent l’autre bout du ruban. Elles tournent ainsi autour de moi, et au fur et à mesure je coupe les rubans, sans vraiment savoir qui est au bout. J’ai fermé les yeux pour pas tricher, là il y avait quand même beaucoup de filles que j’aime énormément. Impossible de choisir, donc. 

Après 24 rubans coupés, pas mal de plaintes et de soupirs désabusés, c’est l’ancienne collègue de Mister G. qui le remporte. Elle crie, elle saute, elle se jette à mon cou. Visiblement, elle est heureuse d’avoir remporté le bouquet. Les autres sont terriblement déçues. On dirait bien que ce jeu est plus impliquant émotionnellement que le traditionnel jeté de bouquet. Mais il a plu. Tellement que pendant la soirée, les célibataires avaient gardé au poignet, ou au poignet de leur compagnon, leur ruban !

just married vin d'honneur jeu des rubans jeté du bouquet maricouchetoila mariage blog cécile bellu photography
Jeu des rubans by Cécile Bellu Photography

19h16. Retour au vin d'honneur

J’apprends qu’il y a encore 4 ou 5 invités qui ne sont pas arrivés. A ce moment, certains d’entre eux débarquent… avec leur bébé (oui, oui, c’était un mariage sans enfant à la base). L’un d’entre eux m’annonce qu’il ne restera finalement pas pour dîner. Après tout, je m’en fou de m’être donnée autant de mal et de jeter à la poubelle plus de 100€ pour le repas de cette personne ! Ou pas. Bref, la bonne nouvelle c’est que le vin d’honneur devait être vraiment délicieux car malgré les absents, il ne restera plus rien au moment d’entrer dans le Château pour dîner !

just married vin d'honneur absent invité mariage blog cécile bellu photography
Moi, quand j'ai su qu'il y avait un absent de dernière minute au dîner

De nouveau besoin de calme, j’en profite pour échanger avec le couple du Château : Angelina, la gérante et Olivier, son mari, le traiteur. Je leur annonce les changements et les différents couacs depuis le début. Je ne sais pas comment c’est possible, mais ce sont eux qui relativisent et trouvent les mots justes pour me faire vraiment lâcher-prise à partir de là. Après tout, c’est mon mariage !

20h14. Entrée des mariées

Tous les invités sont déjà dans la salle, lorsque résonnent les premières notes de “Happy” de Pharrell Williams. Pour le coup, on n’a pas très été originaux, mais il nous fallait une musique qui nous ressemble et sur laquelle les invités “peuvent applaudir en rythme”. Et finalement c’est le bon choix, on s’amuse comme des fous ! 

Surtout Mister G., vous avez vu ce petit pas de danse avec son popotin ? 

just married entrée des mariés soirée mariage blog maricouchetoila
Notre entrée sur HAPPY de Pharrell Williams

20h32. Début du dîner

Enfin à table. Je sais que je vais devoir me lever pour aller discuter à toutes les tables (le pire c’est que j’en meurs d’envie), mais je sais surtout que j’ai faim et que je vais prendre le temps de déguster mon dîner (à défaut de mon cocktail). J’ai mon mari à ma gauche, mon meilleur ami à ma droite, mes demoiselles d’honneur en face de moi. Tout est parfait !

On se régale tous de l’entrée. Ca je le sais, et pas seulement car on me l’a dit. Parce qu’il faut bien se dire une chose, si vous cherchez à être rassurée pour votre mariage, d’un certain point de vue vous le serez car tout le monde vous dira : “ah c’est génial, c’est beau, c’est bon, on s’amuse tellement !”. M’enfin qui va vous dire le contraire ? C’est votre mariage ! Je ne sais donc plus ce qui est sincère ou pas, du coup je me fie aux faits. Et là, les assiettes sont vides. 

Je prends le temps de discuter avec mes parents qui ont l’air de très bien profiter eux aussi, ainsi qu’à presque tous les invités. J’alterne entre les discussions et le repas. Pour le coup, je me dis que les portions sont très généreuses, le foie gras en entrée et maintenant le moelleux de veau. Ouf, je suis rassurée sur la bouffe. Aucune fausse note de ce côté-là !

just married vin d'honneur dîner salle déco inspiration mariage blog cécile bellu photography
Cécile Bellu Photography

22h00. Discours et surprises

A 22 heures, Mister G. et moi décidons d’aller voir le DJ pour savoir si on ne devrait pas avancer l’ouverture de bal, prévue dans 1h30. Sachant qu’on vient de finir le plat, ça risque de faire un peu longuet, non ? “Non car certains de vos invités vous ont prévu des petites surprises et discours“. Ah, cool. Du coup, on ne change rien. En revanche, j’entraîne Mister G. dans la salle du fond (non, ce n’est pas pour ce que vous croyez, bande de coquinettes), pour répéter une dernière fois nos placements pour notre danse. Bon là, je m’agace un peu car je me rends compte qu’il est déjà un peu pompette et je dois lui donner des instructions comme à un enfant de 5 ans pour qu’il puisse se repérer. “Pour le porté, tu me reposes dos au DJ pour qu’on soit dans le bon sens, ok ? Ah et arrête de boire maintenant, tu vas plus tenir debout. Tu te rattraperas après l’ouverture de bal !“.

On retourne s’asseoir et là, c’est parti pour les discours et interventions en tout genre ! Je crois que c’est l’un des témoins de Mister G., qui commence sereinement, voire même un peu en rigolant. Puis, il s’arrête subitement pour pleurer silencieusement. Il souligne combien son ami a été présent pour lui, tous les jours et nuits lorsqu’il allait très mal. Il termine par quelques mots en turc, que mon père lui a appris quelques minutes plus tôt. Cela fait, je pense, plaisir à tout le monde, moi en premier. Mon témoin prend à son tour la parole. “Je suis le témoin de la mariée, mais je suis aussi le frère du marié. Je crois qu’à partir de là vous avez compris comment fonctionne notre famille“. C’était si joliment dit.

Mademoiselle B., ma “sis’ in law”, prend sur elle (un peu timide en public) pour m’adresser elle aussi un discours poignant. Comme si, malgré la difficulté de l’exercice, il était inévitable pour elle de me dire ce qu’elle ressentait pour cette occasion si spéciale. Ce n’est pas tant l’amour qu’elle nous porte qu’elle souhaite communiquer à tous, c’est, entre autre, son sentiment sur les épreuves de la vie, sur la famille… Cela en devient tellement difficile qu’elle n’arrive plus à parler, elle s’effondre sans pouvoir finir sa phrase. Et là, comme si on attendait tous bêtement qu’elle se reprenne pour continuer son speech, je vois mon frère se lever pour aller au secours de sa princesse. Comme si, il était le seul au monde à pouvoir prendre le relai. Il jette un oeil à son papier, pour trouver sans trop de mal le passage où elle a perdu ses mots. Ils tiennent à deux le micro maintenant. Et puis, il finit par lire à voix haute sa phrase, sans toutefois mettre l’émotion et le coeur qu’elle y mettait. Cela fait sourire les invités, et ils finissent à deux le discours, mais sans jamais lui voler la vedette.

just married salle mariage déco inspiration blog maricouchetoila déco the bb atelier vin d'honneur témoignage cécile bellu photography
Cécile Bellu Photography

Mister G. a lui aussi préparé un discours, pour ses invités cette fois. Il parle de développement personnel et de comment ça lui a permis d’ouvrir les yeux sur beaucoup de choses dans sa vie, du fait qu’il a plusieurs familles (la sienne, la mienne, ses amis d’enfance, ses amis d’école d’ingé…). Il est très ému et plaisante de nouveau sur le pollen présent dans l’air, qui lui fait gratter les yeux.

Mademoiselle C. a préparé un joli diapo de photos de nous plus jeunes, bonjour les dossiers ! J’adore qu’elle ait pris le temps de faire ça directement de chez elle, à Dubaï, malgré le temps qui lui manquait les derniers jours avant de partir en vacances. Après le visionnage : gros blanc. Le DJ (il est de retour) oublie de relancer avec un peu de musique. Du coup, ambiance qui retombe quelques secondes. C’est inadmissible, il a qu’un taf ! Il m’aura énervé jusqu’au bout celui-là. Il était si bien noté et conseillé, pourtant. C’est d’ailleurs pour cela que je ne vous dirai pas qui il est, je crois que mon mariage n’est pas représentatif de son travail. Du moins, je l’espère.

C’est au tour du deuxième témoin de Mister G. de parler. Il est légèrement éméché. Il monopolise le micro pendant dix bonnes minutes, et je ne comprends toujours pas bien où il veut en venir. Je crois qu’il improvise. Les gens rient de le voir aller nul part avec son discours. La seule chose que je retiendrai de ce dernier, c’est que j’ai mal à mon Bescherelle : “c’est le vrait-amour entre Mister G. et moi“.

Enchaîne alors mon meilleur ami qui commence par : “Si j’avais su que j’enchaînerai après le Jamel Comedy Club, je ne sais pas si je me serais lancé.“. A partir de ce moment, nous sommes partis pour 15 minutes de sketch total. Un vrai show à la Marrakech du Rire. Je me lève pour ne manquer aucune miette de son intervention. C’est un moment rare et précieux, j’en ai bien conscience. Avec la distance, cela fait plus de 4 ans que nous nous sommes pas vus, mais cette journée et cette soirée rattrapent tout. Il revient sur ma première rencontre avec Mister G., sans la connaître vraiment puisqu’il raconte une version qu’il a lui-même imaginé.

Il sort des accessoires : une perruque blonde pour m’imiter, un chapeau en paille pour imiter Mister G. Il alterne comme un chef humour fin et émotions fortes. Il a le ton calme et professionnel d’un humoriste et une assurance écrasante, contrastant fortement avec son look de premier de la classe. La chute aussi plaît énormément, le public est conquis, c’est une ovation. Il retourne s’asseoir près de moi, je suis heureuse et ressens alors beaucoup de fierté de l’avoir en ami.

23h30. Ouverture de bal

Il est déjà 23h30, le temps a filé à une vitesse folle ! Nous sommes donc prêts pour ouvrir le bal ! Aucun stress, aucune peur de se tromper. On a tellement répété, transpiré. On s’est même pas mal engueulés pour cette chorée, c’est pour dire ! 

Finalement, (presque) aucune faute. On s’est éclatés comme ja-ja. On n’a rien entendu des cris lancés par nos invités, c’est qu’en visionnant la vidéo de Mademoiselle C. qu’on a pu écouter tout ça, et admirer notre danse. A vous d’en profiter maintenant, depuis le temps que je vous en parle !

Vous avez entendu la fin ? Vous aussi vous vous demandez pourquoi notre DJ crie : “atchik atchik atchik atchik“. C’est pas la fête foraine, pourquoi il fait ça ? Nos invités sont venus nous voir pour nous dire qu’ils n’ont pas compris cette intervention. Nous non plus !

00h00. Entrée de la pièce montée

Enorme pièce montée de choux qui arrive, avec nos Champagne. Je déteste ça (le Champagne, pas les choux). Je fais semblant (ou presque) de boire, et fais une grimace terrible. Heureusement que la photographe est partie lol (en revanche, il reste toujours le vidéaste). Les invités se servent et on enchaîne sur l’ouverture du bar à rhums qui fait un tabac. Les martiniquais donnent leurs avis et conseillent les novices. S’il n’y avait déjà pas beaucoup de barrières entre les invités, le rhum a fini de les faire toutes tomber !

Nous avons vraiment beaucoup dansé, la piste de danse ne désemplissait pas. Nous avons aussi passé du temps avec nos invités fumeurs (nous avions installé des sièges qui ont bien servis du coup !). Un peu surprise du choix des chansons du DJ (est-ce bien surprenant?), car nous avions préparé des listes d’inspiration par style de musique (histoire que ce soit bien clair et pas trop lourd). Je pense qu’il n’a même pas pris la peine d’ouvrir le fichier en question. Nous avons fini avec du Niska et toutes les chansons de Lartiste (hum…). Heureusement que l’ambiance était au rendez-vous et que, par la suite, on a eu un peu plus de musiques à nos goûts !

Je retourne voir régulièrement Mademoiselle S. qui s’est foulée la cheville en voulant trop danser et qui a passé la soirée sur sa chaise avec son chéri près d’elle. Une pochette de glaçons sur sa douleur, je lui envoie d’abord une invitée pharmacienne (ils sont 6 ce soir), avant de lui envoyer une invitée médecin (elles étaient deux) qui lui prescrit une ordonnance pour le lendemain (pratique les copains docteurs). 

04h30. Clap de fin

Il reste seulement les plus téméraires sur la piste, le DJ baisse un peu le son et commence à faire le tour. Ca sent la fin, et je ne suis pas particulièrement triste, au contraire. Le mariage a commencé jeudi matin, et terminera samedi après-midi, après le brunch. Je ne suis pas trop triste aussi parce que demain je revois tout le monde. On va pouvoir débriefer avec nos invités, mais aussi se retrouver avec Mister G.

 

just married vin d'honneur soirée mariage maricouchetoila témoignage cécile bellu photography

Il reste peu de personnes, on arrive à s’organiser pour que les plus éméchés se fassent reconduire à l’hôtel (ouf). Nous sommes plus que trois ou quatre. Mister G. n’arrête pas de me dire, d’une voix pas très claire, à quel point il est heureux et que c’était la plus belle journée de sa vie. Qu’il m’aime comme un fou (bon, quand il est bourré ça ne change pas trop, il est toujours très amoureux !). J’ai préféré rester commencer à ranger et rassembler nos affaires, pour ne pas être trop débordée le lendemain.

05h14. Bonne nuit !

Je  retire mes 60 pinces, mes faux cils, me démaquille les couches de fond de teint, et me douche avant de rejoindre Mister G. qui ronfle déjà depuis 20 minutes. C’est le petit matin, il fait déjà jour, et je crois que c’est seulement à cet instant que je me rends compte que je suis mariée. Que j’ai une chance inouïe d’avoir vécu ces moments magiques. Je m’endors dans le King Bed, vous savez ce genre de lit où même en tendant le bras et les doigts je ne frôle toujours pas mon mari. Et malgré la fatigue, le stress, les déceptions, l’énergie et les économies dépensées, je me dis que vraiment… tout ça valait le coup. J’ai enfin épousé Mister G.

P.S. : la nuit de noces après la soirée est une légende urbaine, qu’on se le dise.

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

10 comments

  1. Encore un magnifique récit 🙂

    Par contre je n’arrive pas à croire le manque de professionnalisme du DJ… et la navette qui ne vient pas ! -_-

    Votre danse est super bien réalisée, je suis impressionnée ! 🙂

    Je comprends tellement bien tous les sentiments dont tu parles, et un an après le mariage ils sont toujours présents quand je repense avec émotion au jour J ! Plein de bonheur à tous les deux <3

    1. Heureuse que la danse t’ait plu, on s’est donné du mal ahah ! C’est vrai, ça te fait penser à ton mariage en lisant mon récit ? C’est top :)) Merci et à toi aussi !!

  2. Bonjour Neliya,

    Tout d’abord félicitations à vous 2 ! Vous êtes très beaux et vous respirez l’amour et le bonheur.
    J’ai tellement adoré te lire qu’il m’était impossible de quitter ton blog sans te laisser un mot. Au travers de tes 4 récits j’ai souris, j’ai même ris, j’ai eu la larmichette à l’oeil plus d’1 fois et elle a même coulée quand j’ai regardé votre ouverture de bal, j’ai stressé (surtout à cause de ce Dj…) J’avoue je suis plutôt bon public mais quand même !
    Je me marie dans un peu plus d’1 an et je suis très impatiente d’y être. Je vais lire tous tes articles du coup, avec grande attention.

    Merci pour cet agréable moment que ti viens de me faire passer, au plaisir de te lire à nouveau.

    La bise, Chloé ?

    1. Bonjour Chloé,

      Quel plaisir de lire ce petit mot doux, merci à toi !! Mais encore plus heureuse d’avoir su créer toutes ces émotions en toi, c’est incroyable ! Je crois que je t’envie bcp, car à un an du mariage, tout commence et les préparatifs font totalement partis de ton mariage. Tu peux revenir sur les articles du début, c’est parfois très chronologique et j’espère que tu trouveras des conseils et inspirations utiles. Bons préparatifs et à bientôt !

  3. Une mention spéciale pour ton meilleur ami! En tant que DJ j’en ai vu des mariages et je peux te dire que ce fut le meilleur interlude auquel j’ai assister! Le mec est juste énorme, il nous a tous cloué sur place avec son discours incroyablement drôle, maîtrisé et plein d’amour! Chapeau bas!

  4. Merci pour ces jolis récits j’ai beaucoup aimé suivre tes préparatifs et cette façon que tu as de raconter les choses sans être cucul ca fait du bien je m’identifie beaucoup! Et après ce récap et tes magnifiques photos… à presque 2 mois de mon jour J j’ai tellement hâte!

    1. Merci Marine, j’essaye d’être la plus transparente possible, sans tricher sur ce que j’ai vraiment vécu 🙂 Et c’est plus intéressant pour vous, futures mariées, d’avoir ce genre de récit, je pense :)) D’autres photos sont à venir. M-2, tu verras que tout s’accélère à M-1 !! Mais c’est que du bonheur !! Bons préparatifs et à bientôt 🙂

  5. Bonjour Neliya,

    Toutes mes FELICITATIONS !!!!

    Comme Chloé impossible de ne pas t’écrire pour te remercier du fond du coeur d’avoir partagé avec nous le plus beau jour de votre vie…
    Ce matin je me suis connectée à ton blog, car j’attendais impatiemment ton dernier article, j’étais tellement heureuse de te lire, c’était Wahouuuuuuu !
    Tes articles sont toujours emprunt de sensibilité, d’humour et de finesse, c’était un vrai plaisir de les lire, d’ailleurs j’en ai parlé à mon fiancé.

    Vous étiez très beau tous les deux, tes demoiselles au top, la cérémomnie pleine d’amour, la décoration à tomber, la première danse digne de Danse avec les stars…Tu voudrais être ma Wedding planner ? 😀 lol
    Non serieusement, c’est dingue ! Vous méritez des félicitations pour l’organisation de votre mariage.
    Nous sommes en plein dans nos préparatifs, et j’espère profiter pleinement de tout ces moments précieux comme tu as pu le faire.

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur, d’amour et de tendresse, à toi et Mister G <3
    Encore un grand MERCI pour tous tes bon conseils ! Bises

    1. Bonjour Marcellina,

      Il me semblait t’avoir répondu (en plus ton prénom m’a interpellé, je le trouve magnifique), en fait je suis même certaine de t’avoir répondu, il y a dû avoir un bug lol, sorry ! En tout cas, ça me fait vraiment plaisir de lire ce genre de petit mot ! Savoir en plus que je peux t’aider dans ton mariage (à défaut d’être ta wedding-planner ahah), je me dis que je ne vous raconte pas toute ma vie pour rien lol. Profite bien de tes préparatifs, ils font pleinement partis du mariage et c’est important d’en prendre conscience pour mieux profiter le jour-j sans se dire “c’est passé trop vite” (bon enfin, ça tu te le diras quand même !). J’espère en tout cas que tout se passe bien de ton côté et te souhaite plein de bonheur. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.