Mes premiers essayages de robes de mariée

premiers-essayages-de-robes-de-mariée-maricouchetoila-blog-mariage-charisse-kenion

A huit mois de mon mariage, je me suis enfin décidée à faire mes premiers essayages de robes de mariée. Fiancée depuis décembre 2016, avec une demande en mariage à Noël, j’ai attendu presque le dernier moment avant de me lancer. Et sans mon frère (mon témoin), ça aurait pu prendre encore plus de temps !

Ma demoiselle d'honneur

Depuis le décès prématuré de ma grand-mère en juin dernier (ici pour lire l’article sur la perte d’un proche avec son mariage), ma belle-soeur est très présente pour moi. Ayant perdu sa maman l’année dernière, elle sait exactement par quoi je passais et a su trouver les mots pour apaiser ma peine. Et surtout, être présente quand beaucoup ont préféré attendre que j’aille mieux. Depuis le lancement de mon blog et le début de mes préparatifs de mariage, elle est totalement investie, m’envoie presque tous les jours des photos, des inspirations, des idées… Je sais qu’elle attend à chaque fois un nouvel article sur le blog et se plaint quand il n’arrive pas assez vite à son goût.

Evidemment, on ne peut pas trop reprocher à ses demoiselles d’honneur de s’impliquer toutes au même niveau. Les caractères et le mode de vie de chacune d’entre elles étant différents. Mais je ne pouvais pas nier une chose : ma belle-soeur était beaucoup trop présente dans ma vie pour ne pas avoir sa place de demoiselle d’honneur.

Un jour, alors que je déjeunais avec ma mère et mon frère à la Kantine du BHV Marais (oui, il y a des restaurants au 5ème étage mais bref, osef). On parlait de mon mariage (pour changer) et je sors à mon frère que j’ai prévu de demander à sa chérie d’être l’une de mes demoiselles d’honneur. 🌸

Manque de chance pour moi, mon frère me dit : « on a aucun secret l’un pour l’autre, je vais devoir lui dire« . Heu… Comment te dire, j’te défonce si tu penses juste à le faire !! Evidemment, ça l’a bien soulé mais il a compris qu’il ne pouvait pas me voler ce moment. J’avais pris ma décision depuis de nombreuses semaines mais j’attendais un moment spécial pour le lui annoncer. Comme le moment de mes premiers essayages de robes de mariée par exemple !

La réaction de ma belle-soeur quand je lui ai demandé d'être ma demoiselle d'honneur

Prendre une décision rapidement !

Bon, j’ai vite compris que cela devait se faire en octobre, pour éviter toute fuite de la part de mon témoin (bah bravo, lol).

Après plusieurs retours de certaines d’entre vous sur Instagram (j’adore nos discussions en MP…n’hésitez surtout pas à me raconter vos préparatifs, je suis complètement accro !), j’ai compris que l’expérience en boutique pour les essayages de robes de mariée ne se passaient pas toujours très bien.

Dans les retours que j’ai pu avoir, vous m’avez dit :

  • « On se sent comme à l’usine, les vendeuses n’ont pas beaucoup de temps à nous accorder et nous le font savoir« … sympa ! Après tout, c’est vrai que je dépense que deux mois de salaire (si ce n’est plus), pour une robe que je mettrai qu’une seule fois. J’adore me sentir comme chez Zara ou H&M !
  • « Je trouvais une robe plutôt belle et je l’ai prise car j’ai senti un peu de pression de la part de la vendeuse et je me suis mise en tête que c’était la bonne ». Non alors là, ça se passe de commentaire ! Croyez-moi je peux comprendre ce sentiment mais c’est uniquement la vendeuse qu’il faut blâmer !
  • « Il y avait tellement de monde que c’était bruyant et qu’on avait rapidement chaud. Je n’ai même pas pu essayer beaucoup de robes, j’en ai eu rapidement marre« .

Alors merci pour vos retours, et j’espère qu’ils serviront aussi aux futures mariées ! Prenez bien le temps de choisir la boutique idéale, renseignez-vous avant sur les marques, la qualité des robes mais aussi du service. Perso, j’ai préféré y aller en semaine, et en fin de matinée pour être certaine de ne pas être pressée ou de devoir supporter un gros rush.

Mes premiers essayages chez O'Scarlett

J’ai choisi d’aller chez O’Scarlett, à Paris, pour mes premiers essayages de robes de mariée. Avant tout parce que j’avais rencontré une partie de leur équipe lors du Salon du Mariage, et qu’ils faisaient partie de mes 5 coups de coeur au Salon du Mariage 2017. Leur stand était beau, il y avait plusieurs marques de robes et j’avais craqué sur l’une d’entre elles : le modèle DALGO de Pronovias. Et les conseillères, hyper sympa !

Question organisation, tout va bien. On reçoit plusieurs messages de la boutique comme rappel de notre rendez-vous, et les conseillères étaient à l’heure. La boutique est très jolie et je trouve le choix de robes parfait : ni trop, ni pas assez. D’ailleurs, j’ai appris sur mon Instagram que l’une de mes copines de collège venait de trouver la sienne dans cette même boutique.

En résumé, pour des premiers essayages de robes de mariée, j’ai trouvé la boutique O’Scarlett plutôt bien, mais rien qui fasse rêver non plus (c’est seulement mon avis). Evidemment, je n’ai pas de point de comparaison. Mais je pense retourner dans une boutique de robes de mariée d’ici fin novembre pour de nouveaux essayages. Je vous dirai si l’expérience est à peu près la même, et si le savoir-faire est vraiment différent.

Alors, ces essayages de robes de mariée ?

J’ai un avis mitigé sur cette expérience ! Et je ne parle pas de la boutique, mais vraiment de mon expérience à moi sur les essayages de robes de mariée.

Avant tout, ça m’a fait vraiment bizarre de me voir dans une robe de mariée. Je me suis sentie déguisée et pas moi-même. Evidemment, la robe ne m’a pas aidé. J’ai commencé par la DALGO et c’était la cata ! Le tulle donnait trop de volume alors que je partais vraiment sur un choix de robe très bohème, au départ.

Modèle DALGO de chez Pronovias (Collection 2018)

J’ai eu un peu plus de chance par la suite en oubliant définitivement le tulle. J’ai essayé différentes robes dans le genre bohème (comme mon thème), qui m’allaient plutôt très bien. Mais jamais j’ai eu cette sensation de « wahou c’est la bonne« , ou même qui s’en approchait.

Il faut dire que depuis que je suis en couple avec Mister G. j’ai pris 11kgs, j’en ai reperdu depuis mais pas tous. 😅 Du coup, je ne m’étais jamais imaginée comme ça pour mes essayages de robes de mariée. Comme vous j’imagine, on se trouve trop grosse, pas assez sexy-raffinée (chaud, chaud, chaud, cho-colat !). C’était d’ailleurs peut-être l’une des raisons pour lesquelles je repoussais l’échéance… Pour avoir le temps de maigrir un peu. Pfff, tu parles ça n’arrive pas tout seul ça (sauf en mangeant que des pommes à M-1 🍎 ).

Finalement, ces premiers essayages de robes de mariée m’ont permis d’avoir un déclic et de me remettre au sport mais surtout à une bonne alimentation (qui fait 80% du boulot quand même !). Avec une amie, nous avons décidé de nous motiver en créant un groupe WhatsApp, en nous envoyant notre poids tous les matins, ainsi qu’une photo de chacun de nos repas. Il faut que ça marche, pas le choix !

Je vous partage quelques uns de mes essayages ! J’avoue ne pas avoir fait trop attention aux marques et encore moins aux modèles… Promis, la prochaine fois je demande à la conseillère et note tout !

Modèle GRACE A TOI Rembo Styling (Collection 2018)
Modèle GRACE A TOI Rembo Styling (Collection 2018)
Rembo Styling (Collection 2017)
Rembo Styling (Collection 2017)

Finalement, grosse surprise lors des essayages de robes de mariée. Si vous me suivez un peu, vous savez quel est mon genre de robes : bohème, dentelle, pas volumineuse, tissu très fluide…

La conseillère qui s’occupait de moi faisait face à mon opinion tranchée sur le sujet. Et je n’étais visiblement pas la première, ni la dernière d’ailleurs. Elle me propose d’essayer un style totalement différent : une robe sirène. Oula ! « Allez, pour te faire plaisir ma cocotte » 😓 (non bah évidemment, je ne lui ai pas dit, je l’ai juste pensé). Et c’est là où je me dis, à chacun son métier ! Je me sentais ridicule avant de me voir dans le miroir !

Je regarde ma belle-soeur, elle a les yeux qui brillent. Oula, c’est chaud. Coup de coeur non pas pour la robe en elle-même, mais plutôt pour la forme ! Mes seins sont mis en valeur, tout comme ma taille fine. Mes hanches larges sont camouflées (alors que c’est la plus moulante que j’ai essayé, va comprendre). Et mon cul ? 🍑  Bah il me faut une robe sirène quoi… J’étais trop magnifique !! Même avec mes quelques kilos en trop !

Résultat, je pense faire de nouveaux essayages de robes de mariée dans une autre boutique, fin novembre prochain. Puis me décider le 22 décembre. Je dis ça car je sais que j’aurai toutes mes demoiselles d’honneur de dispo ce jour-là (même celle de Dubaï, et celle de Nantes 👌).

J’ai déjà reçu pas mal de vos robes par MP sur réseaux sociaux, mais n’hésitez pas à m’écrire un e-mail si vous voulez qu’on échange, si vous avez des doutes… hello@maricouchetoila.com

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

7 comments

  1. Coucou ma belle,
    alors pas de doute : la robe sirène est LA ROBE qui te faut !
    wouahouuu !
    Merci pour tes articles ! moi qui rêve encore de mariage (car oui Mr n’a pas encore fait sa demande snif…) ben j’ai l’impression d’y être avec toi 🙂
    Je ne doute pas que cela doit parfois être compliqué, stressant, mais tu gères la fougère comme d’hab 🙂 t’es une FUTURE MARIéE qui déchiiiiire !
    Je t’embrasse ma belle ! bonne continuation dans tes préparatifs.
    Love from Réunion <3 <3 <3

  2. Elle te va tes bien et elle est très belle et élégante . Tu t’en sors très bien dans ton choix .Vraiment elle me plait .Tu seras très belle .
    Bises et compliments pour ton blog .

    1. Merci Mirella, c’est vrai qu’elles étaient toutes très jolies. Néanmoins, la robe que j’ai choisie n’est pas sur l’article, je garde la surprise pour le jour-j 🙂 C’est encore un autre modèle, mais qui devrait te plaire, je pense ! Bises 🙂

  3. J’adore la robe de mariée Grâce à toi. Je trouve qu’elle te va très bien. Perso, j’ai un premier rendez-vous pour l’essayage de ma robe dans deux semaines et je crains que la tenue ne soit pas à ma taille.

    1. Hello Caroline, merci beaucoup ! Ne t’inquiète pas pour la robe, c’est très rare que les robes qu’on essaye en boutique ou chez une créatrice nous aille vraiment aux premiers essayages. Elle n’est d’ailleurs pas faite pour, c’est surtout pour que tu vois si la forme de la robe peut correspondre à ta morphologie, et surtout si c’est dans laquelle tu t’imagines le jour-j. Pour info, je crois n’avoir fermé aucune robe, ou presque, parmi la vingtaine essayée ! Il y a derrière pas mal de réajustements à faire, il faut juste se projeter pour savoir si, une fois la robe reprise aux bonnes mensurations, c’est la robe de nos rêves :))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.