Mon échographie du premier trimestre

bibou échographie premier trimestre maricouchetoila blog maternité

Le sujet d’une probable infection de toxoplasmose pendant la grossesse étant définitivement écarté, Mister G. et moi pouvons souffler et profiter de mon échographie du premier trimestre. Nous faisons donc à peine 10 minutes de voiture pour rejoindre le cabinet de la nouvelle échographiste que m’a conseillé mon médecin de famille.

L'importance d'un échographiste obstétrical

Lorsque l’on n’est pas suivi par un gynécologue/une sage-femme, qui a le matériel pour passer les échographies, nous devons donc aller les faire ailleurs. Soit dans un centre d’imagerie, soit avec un échographiste obstétrical, que l’on voit uniquement pour l’échographie. C’est ensuite avec notre gynécologue/médecin de famille/sage-femme, que nous faisons le point sur baby.

Etant suivie (enfin ça c’était avant), par mon médecin de famille, je suis donc tout bonnement allée dans un centre d’imagerie pour mon échographie de datation. Mais avec cette histoire de toxoplasmose, mon médecin a préféré que je vois une échographiste spécialisée dans l’obstétricale, pour ne RIEN louper.

Elle m’a précisé que ces échographies sont très difficiles à réaliser, à lire (la preuve, ils font toujours une tête hyper concentrée sans rien nous dire pendant 10 minutes, le temps pour nous de nous faire des films horribles) Qu’il valait mieux pour moi qu’elles soient réalisées par une personne qui ne fait QUE ça. Cela permet de ne rien louper si jamais bébé avait eu une quelconque malformation due à la toxo, ou autre par la suite.

Elle m’en a conseillé une très bien, même si elle pratique un dépassement d’honoraires. L’échographie du premier trimestre est prise en charge à 100% par la sécurité sociale, soit 61,47€ (71,57€ en cas de grossesse gémellaire). Si l’échographie est plus chère, il y a des dépassements d’honoraires. Par exemple, j’ai payé la mienne 115€, soit 53€ à ma charge. Seulement, si vous avez une mutuelle, cette partie est facilement prise en charge. A vérifier dans la partie « acte de radiologie ». Si par exemple sur votre mutuelle il est indiqué que cet acte est remboursé à « 100% du BR » (base de remboursement de la sécurité sociale), c’est que vous serez entièrement remboursée. Je vous explique avec mon cas !

Mon échographie du premier trimestre m’a coûté 115€ au total. La base de remboursement de la sécurité sociale sur cette échographie est de 61,47€. Si votre mutuelle rembourse 100% du BR, elle vous rembourse 61,47€ également.

Donc pour ne rien sortir de votre poche sur l’échographie du premier trimestre (dans le cas où votre mutuelle prend en charge à 100% ou plus du BR), il ne faudra pas dépasser un prix total de 122,94€ (122,94 = 61,47€ (part sécu) + 61,47€ (part mutuelle)). J’espère que cela vous sera utile pour la suite !

Le stress de l'attente

Nous avons un peu d’avance, mais sommes plutôt détendus dans la salle d’attente. J’ai bu un litre d’eau avant de venir et je n’ai pas fait pipi. Autant vous dire, c’est une torture. Et c’est surtout très con car à part pour l’échographie de datation, on n’a plus besoin de boire beaucoup d’eau avant une échographie ! Les machines sont très sophistiquées maintenant, il faut simplement s’assurer de ne pas faire pipi juste avant la séance.

Finalement, l’échographiste a un peu de retard, le temps pour moi de me dire : « est-ce que son coeur bat toujours ? Parce que j’avais lu que c’était possible nianiania…« . Bref, le stress inutile qui vient se mettre dans ta tête alors que tout allait bien quoi. D’autant qu’avec l’échographie de datation, on a éliminé plusieurs choses : une grossesse extra-utérine, un oeuf clair, un coeur qui ne bat pas… Bref, cette échographie du premier trimestre est donc censée être moins stressante !

Mais bon, ça ne se contrôle pas toujours et je me dis simplement que lorsque j’entendrai le coeur de bibou, tout ira bien. Je ne sais pas pourquoi, je me suis dit qu’il n’y aurait que ça pour me rassurer.

En milieu d’examen de la patiente précédente (venue seule), je la vois sortir en chaussettes pour aller aux toilettes presque discrètement. Je me dis qu’elle doit proposer aux patientes d’aller faire pipi une fois l’examen terminée, voilà tout.

Environ 15 minutes après, c’est notre tour.

Première rencontre avec l'échographiste

Le cabinet n’est pas vraiment envahi par la lumière, c’est normal pour l’examen qu’on s’apprête à subir. Pourtant, l’atmosphère est rassurante. L’échographiste aussi. C’est là où, généralement, on fait tous un délit de faciès. Vous savez, le moment où l’on rencontre un spécialiste pour la première fois et qu’on sait si on peut avoir confiance ou pas, juste en le voyant (oui c’est moche, mais on va dire que c’est l’instinct maternel).

Mister G. et moi nous installons. Je tends mon ordonnance de mon médecin de famille à l’échographiste, où il y a écrit « en attente d’infirmation ou confirmation de toxoplasmose péri-conceptuelle ». Elle n’a même pas le temps de prendre le papier que je lui dis toute paniquée : « c’est bon c’est infirmé ! ». Elle me demande de quoi je parle. « Ben la toxoplasmose, je l’ai eu avant de tomber enceinte ». « J’avais même pas eu le temps de lire l’ordonnance, voyez. Bon, tant mieux ».  Bah oui, mais je veux tellement le crier sur tous les toits maintenant que l’histoire est derrière moi, que voilà ce que ça donne !

Une fois les formalités administratives demandées, je retire mon pantalon et m’allonge sur le lit prévu pour l’examen. Mister G. est toujours sur sa chaise, silencieux. Il se tourne pour s’orienter vers moi et l’échographiste. On se sourit, comme pour se dire que tout va bien se passer. L’avoir à mes côtés est juste indispensable. Je regarde devant moi et observe un énorme écran plasma. Chouette, pas besoin de me tordre le coup pour voir mon bébé sur le petit écran.

Je suis moins stressée que pour l’échographie de datation, mais je me répète quand même en boucle : « du moment que le coeur de bibou bat tout va bien, du moment que le coeur de bibou bat tout va bien… »

Le déroulement de l'échographie du premier trimestre

Je ne me serais pas répété cette phrase trop longtemps, puisqu’à peine l’image apparue sur l’écran en face de moi, je vois bibou bouger dans tous les sens. C’est la discothèque là-dedans ! Les bras, les pieds, mini-nous gigote dans tous les sens. Je ne m’attendais pas à ça. Je souris comme une idiote heureuse, avec les larmes qui me coulent sur les joues tellement mon bonheur est incommensurable (la vraie chochotte quoi). Mister G. qui n’avait pas vu l’écran et qui se tordait pour voir sur le petit écran de l’échographiste, réalise à ma petite crise de larmes qu’il peut voir son bébé en face de lui. Il me regarde avec un air apaisé et bienveillant. A ce moment-là, plus rien ne m’inquiète, je sens que tout ira bien. Je me sens forte et positive.

« Par contre, vous allez devoir faire pipi car je ne vois rien du tout ! Et puis pour les prochaines, c’est pareil. Plus la peine de boire de l’eau avant, vous éviterez juste de faire pipi avant la séance, ça suffira« . Voilà les filles, si vous vous posiez la question, maintenant vous savez !

Je suis à peine à 12SA, mais je vois mon bébé comme s’il était déjà presque entièrement formé. L’échographiste fait son petit bonhomme de chemin pour examiner bibou. Je m’attendais à avoir un silence magistral dans la pièce le temps de l’examen, et en fait non. Elle est plutôt du genre à parler et à tout nous expliquer, en même temps qu’elle fait tous ses contrôles.

« Là c’est son cerveau. Là c’est sa petite main. Ah et il est allongé sur son cordon ombilical. Il s’en est fait un petit oreiller ! Il est tranquille, hein. C’est un bébé en pleine forme, il bouge bien !«

Vient ensuite le moment de l’échographie endovaginale. Elle passe de la 2D à la 3D en appuyant sur un bouton (j’ai vu plus tard que son appareil échographique a été mis en service en juillet 2018, donc très récent). Et là, on voit bibou comme s’il était prêt à sortir ! On voit tellement bien, c’est incroyable…

Et puis, je ne m’y attends pas du tout, j’entends Mister G. demander : « On peut déjà savoir si c’est un garçon ou une fille ? J’aimerais bien une fille…« . Bizarrement, je n’avais pas du tout le besoin de le savoir à cette échographie. De toute façon, l’échographiste est catégorique : « Ah non, c’est beaucoup trop tôt !« . Ce qui est étrange, c’est que depuis le début, depuis que la biologiste m’a dit que j’étais enceinte, j’ai une sensation indéfectible en moi. Je sens que c’est un garçon. Non pas que j’ai une préférence. C’est notre premier enfant, et je m’imagine et me projette autant avec une petite fille qu’avec un petit mec. C’est juste, en moi. Je sens que c’est un garçon, c’est comme ça.

bibou 3D maricouchetoila blog maman maternité échographie premier trimestre
Bibou à 12SA - échographie du premier trimestre endovaginale

Trente minutes plus tard, elle rédige le bilan de mon échographie du premier trimestre. Une grossesse normalement évolutive, le coeur bat à 164 battements par minute (on est dans la norme). Epaisseur de la nuque 1,4mm (c’est l’un des moyens d’estimer une possible trisomie 21 chez bébé). Aucune anomalie et un accouchement prévu pour le 17 avril 2019.

On ressort du cabinet un sourire immense aux lèvres. Le prochain couple à passer nous sourit naturellement. On rejoint la voiture en rigolant sur nos suppositions de sexe de bibou : « Mais si, elle a dit ça quand je lui ai dit que je voulais une fille !« , « oui mais j’ai cru voir un petit zizi quand même« . « Tu n’as rien vu du tout, elle a dit que c’était trop tôt ! M’enfin, j’ai cru voir un petit zizi aussi« . On s’en fout, on a rarement été aussi heureux qu’à ce moment…

Le point de vue de Mister G.

La véritable découverte pour moi restait lors de la première échographie (datation). Néanmoins, je ne m'attendais pas à une forme aussi évoluée et à voir mon bébé bouger autant. Là, on se projette vraiment ! Le bébé est bien là, il a tous ses membres et il gigote pendant toute la durée de l'échographie. Du coup, j'ai spontanément demandé à l'échographiste si on pouvait connaître le sexe (sans succès). Je pense que c'est un moment unique, indispensable pour le papa.
mister g avis du papa échographie datation
Mister G.
Le futur papa

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

3 comments

  1. Bonjour Neliya, merci pour cet article. Je souhaitais savoir où est-ce que tu as fait ton échographie ? Parce que je viens de faire ma premiere échographie chez une gynécologue à Paris et sincèrement je n’ai pas aimé comment ça s’est passé, elle était très froide, ne donnait pas vraiment d’informations. Je n’étais pas à l’aise et pour les 2 prochaines échographies je ne souhaite plus aller chez elle. Merci pour ton retour.
    Alice

    1. Hello Alice,

      Eh oui malheureusement ça arrive un peu trop souvent. J’ai eu bcp de retours de futures mamans qui, comme toi, ont vécu une expérience pas du tout agréable. Alors que cela devrait être un moment magique (mais toujours très médical et sérieux !). La mienne était très carrée, et elle explique tout ce qu’elle voit. Elle est un peu loin, puisqu’elle est à Morsang sur Orge (91), mais au final il y a que trois echo. J’ai préféré avoir la qualité et faire le trajet juste pour ces rares mais précieuses écho. Elle s’appelle Dominique Camio : https://www.doctolib.fr/echographiste/morsang-sur-orge/dominique-camio
      Bonne grossesse à toi ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.