Notre nouvelle vie post confinement

Ça faisait un petit moment que je ne vous avais pas parlé par ici. Je vais rapidement y remédier en vous proposant de nouveaux articles dans les semaines et mois à venir, c’est promis !

Mais bon, ce n’était pas vraiment le sujet. Si vous êtes là normalement, c’est parce que depuis plusieurs mois sur mon compte Instagram, je vous parle d’un nouveau projet que nous avons avec Mister G. En fait, je dois vous dire que c’est un projet de longue date que l’on avait un peu mis de côté. On n’osait pas sauter le pas. Mais cette année 2020 a été (et continue d’être) tellement unique, que nous rêvons d’une nouvelle vie post confinement. Une nouvelle vie meilleure pour tous les 3 !

Un déménagement pour début 2021

Je ne fais pas durer le suspense plus longtemps : nous déménageons ! Après de belles années sur Paris, nous aspirons à un cadre et un rythme de vie différents. Mister G. et moi avons toujours rêvé de calme (sans pour autant s’exiler) et de belles plages (sans s’éloigner de la ville pour autant). Et finalement, voir des amis de lycée sauter le pas en s’installant à Annecy en juin dernier, nous a remis face à notre plus grand désir. 

Après pas mal de recherches et en examinant tous nos critères, nous avons choisi de nous installer entre Aix-en-Provence et Marseille ! Là clairement, on est bien sur une nouvelle vie post confinement. Passer de Paris, à Aix-en-Provence (ou du moins une ville limitrophe), il y a quand même un monde. 

Si nous avons été plus qu’heureux pendant cette période de confinement dans notre appartement de 70m2 à Issy-les-Moulineaux, ça a aussi été l’occasion pour nous de pointer les nombreux aspects de notre vie quotidienne qui nous plaisent moins et qu’on avait totalement ignorés.

Alors bien sûr, on sait faire la part des choses, Paris va forcément nous manquer. Je ne crois pas que l’herbe soit plus verte ailleurs, je me dis simplement que Mister G. et moi n’avons plus 20 ans et que nos besoins, projets, vision de la vie, ont évolué avec le temps. Surtout depuis l’arrivée d’Andrea. 

Pourquoi cette nouvelle vie post confinement

Nous avons pris cette décision alors que nous étions déjà dans un nouvel appartement depuis moins d’un an, appartement qu’on a eu du mal à obtenir car la demande était extrêmement élevée. On a même vécu le confinement comme une chance unique de passer du temps précieux ensemble, sans jamais étouffer. On s’y sent vraiment bien. Mais ce déménagement, c’est avant tout la volonté de changer radicalement de vie, pas seulement de logement. 

Ça peut paraître utopique, mais nous rêvons d’une maison, d’un grand jardin avec des bougainvilliers. Nous rêvons d’avoir peu de voisins mais avec qui les relations seraient plus fortes qu’un simple sourire gêné dans l’ascenseur. Nous rêvons d’aller à la plage le week-end, que ce soit pour nager et jouer ou juste se tremper les orteils. Nous rêvons de belles randonnées, de marchés aux fruits mûrs, légumes goûtus et poissons frais. Nous rêvons d’entendre l’accent chantant, de voir des palmiers au milieu des ronds points (ça c’est l’obsession de Mister G.), d’avoir une vie moins agitée. Nous rêvons d’un autre décor, d’une autre lumière, d’une autre météo sans pour autant perdre la fraîcheur des autres saisons.

Voilà, pourquoi nous partons. 

Comment va-t-on faire ?

Plus facile à dire qu’à faire. C’est bien pour ça que nous ne nous sommes pas lancés plus tôt. Vous savez déjà que je suis en freelance depuis plus d’un an et dans le Marketing Digital. Deux raisons qui font que je peux travailler de chez moi et ce même si mes clients sont sur Paris, du moment que j’ai mon ordi et une bonne connexion Internet.

Vous savez aussi que je viens de terminer une mission longue durée chez un super client, je n’ai donc plus d’engagement physique à respecter (mon client souhaitait du présentiel dans ses bureaux du XVIIIe). Du côté de Mister G., il est dans une start-up américaine qui a anticipé le plan social puisqu’ils ont annoncé des licenciements en plein mois de mai. Ils ont donc décidé de fermer le bureau de Paris, où seuls Mister G. et une collègue ont pu garder leur poste. Depuis cet été, il fait du télétravail à 100%, pour une durée indéterminée (ce qui lui convient très bien). Quelques semaines plus tard, il évoquait notre projet déménagement à son manager situé à New-York, qui a accepté sans problème, avec l’unique condition d’avoir un aéroport international près de chez lui. Les clients de Mister G. étant principalement à l’étranger, il était donc indispensable que l’on ne soit pas trop loin de Marignane. 

Quant à la nounou d’Andrea (garde à domicile) qu’on adorait profondément, on avait dû s’en séparer à cause du télétravail justement, qui n’était pas optimal pour nous. Travailler avec bébé dans les environs, c’est toujours compliqué sur le long terme, même si la nounou s’en occupe. Il veut nous voir, nous aussi, et on ne doit pas se déranger mutuellement.

Et puis, mes parents ! Ils sont à la retraite depuis peu et vont également se rapprocher (ce sera la montagne pour eux mais à environ 2h de notre futur maison), ce qui me conforte davantage dans ce projet déménagement ! Je suis très proche d’eux, et c’est important pour moi qu’Andrea profite de ses grands-parents (déjà que les parents de Mister G. habitent à la Martinique !). 

Quant à nos amis, la plupart sont déjà loin (Martinique, Barcelone, Dubaï, La Réunion…), et on sait que les autres auront une belle excuse pour passer des vacances dans le Sud ! Nous avons déjà quelques couples d’amis vers Aix et Marseille, et nul doute que nous ferons de nouvelles belles connaissances sur place !

Quant aux semaines à venir…

On a décidé de déménager tranquillement courant janvier. Surtout parce que notre planning ne nous le permet pas plus tôt !

Nous partons ce week-end (samedi 26 septembre), pour passer un mois complet dans le Sud, à 20mn d’Aix-en-Provence (le secteur où on recherche donc). L’objectif de cette escapade étant de mieux se projeter, de rencontrer les agences immobilières des villes que l’on a repérées (location d’abord, achat ensuite si la vie du Sud nous plaît). Mister G. sera en télétravail, et nous allons peut-être prendre une nounou pour les matinées des premiers jours. On sera vite rejoint par Mamine et Dede (mes parents), ce qui va réjouir Andrea je pense ! 

Nous rentrerons aux alentours du 20 octobre mais repartons courant novembre en Martinique ! Initialement prévu en juillet-août dernier, notre voyage a été reporté à fin la fin de l’année. Nous avons hâte qu’Andrea puisse revoir ses grands-parents (qu’il a vu qu’une seule fois quand il avait 3 mois). J’espère que vous serez au rendez-vous, on pense vous partager de très beaux spots ! Quant au mois de décembre, on est en plein dans les fêtes que nous passons avec nos proches en région parisienne. Janvier nous semblait donc le moment idéal. 

 

Nous sommes impatients de vivre notre nouvelle vie post confinement, même si nous appréhendons quand même un peu, forcément ! N’est-ce pas une folie ? Paris ne va-t-elle pas nous manquer ? Allons-nous regretter notre choix ? On ne sait pas, mais Mister G. et moi avons toujours su nous concentrer sur le positif. 

 Hâte d’écrire un nouveau chapitre et de continuer à vous faire partager tout ça !

 Ayline

3 autres articles que vous pourriez aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.