(Petit imprévu) Je connais la destination de mon EVJF !

destination de mon EVJF - blog mariage - maricouchetoila - dario-valenzuela

Non franchement, cela méritait au moins un article ! Je me sentais OBLIGEE de vous raconter ce qu’il s’est passé, comment et pourquoi je connais la destination de mon EVJF. Alors même que mes demoiselles d’honneur s’étaient pliées en quatre pour ne pas faire de boulettes pendant des mois !  Tout ça pour me réserver la surprise jusqu’à l’enterrement de vie de jeune fille, dans 10 jours (déjààààààà).

Mon état d'excitation en pensant à mon EVJF

1) Première boulette, premier indice.

Avant tout, je dois vous dire qu’il y en a une qui m’a fait bien bien marrer ! C’est Mademoiselle S., l’une de mes 4 demoiselles d’honneur. Parce que si les trois ont parfaitement su garder le suspense sans faire de boulettes, pour Mademoiselle S., c’était clairement contre nature haaaaan ! Le secret a été tellement difficile à garder pour elle, qu’elle me demandait de changer de conversation à chaque fois que j’abordais le sujet. 

Elle a même réussi à me dire : “je dois perdre un peu d’ici ton EVJF, parce que clairement je veux être à l’aise en maillot de bain“. YEEEEPAAAAAAAAAAA ! Premier indice dévoilé !

De l’autre côté, on a Mademoiselle B. Hyper à l’aise et sûre d’elle, au point de réussir à me faire croire (allez, 5 minutes) qu’on allait au Puy du Fou pour mon EVJF. Elle a essayé de rattraper l’histoire du maillot de bain avec un argument plutôt bien construit : une piscine municipale couverte… Le rêve quoi !

2) THE boulette : le point de non retour.

Et puis, vendredi dernier, je reçois un lien en notification WhatsApp. Bon, évidemment, je me suis dit “tiens, chelou ça !”. Mais je crois que ma curiosité a pris le dessus à ce moment-là. Je vois donc SPA de luxe à T**** avec une notif de Mademoiselle M. qui dit : “tenez les filles, j’ai trouvé ça aussi. Ca a l’air pas mal“. Je pense qu’à ce moment-là j’avais compris, mais instinctivement j’ai cliqué et réalisé qu’elle avait révélé la destination de mon EVJF, en se trompant de groupe WhatsApp !

Evidemment, au moment de réagir, c’est-à-dire trois secondes plus tard, Mademoiselle M. avait déjà supprimé sa boulette. Mais il était trop tard pour elle, malheureusement ! Je laisse mon fou-rire exploser et je réponds en lettres majuscules avec des remarques qui ont dû ajouter un petit cran de désespérance chez elles : “AHAHAHHA MAIS NAAAAAAN ! ON VA DONC A T****. MAIS ALORS ON VA PLUS AU PUY DU FOU ? JE VOULAIS FAIRE DU CHEVAL MOI !“. Bref, une connerie dans le genre.

Et là, je remarque que plus personne ne parle. Bon, sauf une : Mademoiselle S. Qui parlait même un peu trop ! Sans doute bien heureuse d’être libérée du fardeau de la boulette tunisienne (oui, car elle vient chez moi une semaine avant l’EVJF, et je pense qu’elle aurait pu laisser échapper d’autres indices). 

Moi qui roule, tellement je kiffe les boulettes de mes copines

3) Apaiser les tensions.

Alors je ne vais pas vous mentir, en découvrant la destination de mon EVJF, j’ai eu une bouffée de chaleur et une mini déception. Pas tant sur la destination en elle-même, car il n’y a rien à dire de ce côté-là. Non, juste de le savoir avant de partir, alors que je m’étais imaginée qu’elles me charriraient encore un moment avec le Puy-Du-Fou jusque dans l’avion (avec le masque sur les yeux, voyez). 

Et puis j’ai vite switché d’état d’esprit. Je me suis dit que je n’avais rien organisé, rien préparé, rien imaginé, que je n’avais passé des heures à réfléchir à cet enterrement de vie de jeune fille. Que c’était elles, ensemble, qui l’avait conçu de A à Z. Par conséquent, les plus déçues et dégoûtées dans l’histoire, ça devait être elles, pas moi. Je me suis dit que je ne voulais surtout pas que cela créé des tensions et que ça mette mal à l’aise tout le monde (bon sauf Mademoiselle S. qui était clairement libérée d’un poids, ahah). 

Comme plus personne ne répondait, j’ai écrit à Mademoiselle M. pour lui dire que “alleeeeeeez, c’est pas graaaaaaave, ça va être trop bieeeeeen. On s’en fouuuuuuut“. Et à Mademoiselle B. pour lui dire : “ne l’engueule surtout pas hein, elle doit déjà s’en vouloir pour 10, pas la peine d’en remettre une couche“. Et Mademoiselle C. qui clairement n’avait rien suivi de l’histoire (le vendredi étant le week-end pour elle, à Dubaï), m’a répondu que 3 jours après pour me dire : “mais ça va être trop bien, t’auras d’autres surprises“. Meuuuuh oui !

4) La destination de mon EVJF.

Vous avez vu, j’ai attendu la dernière partie pour vous révéler la destination… Vous avez clairement eu plus de suspense que moi, ahah ! Oh ça va, on déconne. Non franchement, j’étais plus gênée pour elles, qu’elles soient déçues d’avoir gaffer deux semaines avant le départ, plutôt que moi déçue de connaître la destination. Franchement dans dix ans, on pourra la ressortir celle-là, pendant une soirée vérité ou une connerie dans le genre ! 

Revenons à nos moutons. Je pensais (et voulais) clairement un EVJF à Ibiza : mer, soleil, fiesta… ou destination équivalente. Mes seules recommandations n’étaient pas tant qu’il fallait que tout le monde soit là, je voulais le soleil, la mer et les plus motivées à venir. Finalement ça fait un petit budget (mais ça fait un beau week-end vacances aussi), et je savais que celles qui choisiraient de venir, c’est qu’elles en auraient très envie.

Lundi 7 mai prochain, c’est donc destination TUNIS pour mon EVJF !! Bon alors, j’ai juste un peu peur de la météo, un jour il fait 26 degrés et un autre il pleut et fait 19 degrés… 

Geoffrey Arduini

Quoi qu’il en soit, même si la destination de mon EVJF est dévoilée, je ne sais toujours pas qui vient exactement, ni ce qu’on va faire ! Je pense que c’est pour ça que mon EVJF à Dubaï (Partie 1) était si exceptionnel. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, du coup, aucun moyen d’être déçue ! 

Quant à Mister G., il est parti ce midi ! Direction la Martinique pour rejoindre ses amis, puis destination surprise pour son EVG ! Eh oui, Monsieur ne peut décemment pas faire son EVG dans son île d’origine, visiblement !

Du coup, les paris sont lancés : Cuba (4h de vol), Saint Barth (2h45 de vol), Porto Rico (4h de vol) ? Pratique d’être caribéen, il a de sacrées destinations à seulement quelques heures de vol. Réponse demain pour la destination d’EVG ! En attendant, nous voilà séparés deux semaines (puisqu’il revient le jour où je pars), mais vraiment hâte de prendre l’avion pour Tunis avec mes plus proches copines !

Love,

3 autres articles que vous pourriez aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.